Progressiste OUI, Réformiste NON ! ! !

Faisons le point sur les « réformes » mises en œuvre ces dernières années :

 

Les retraites :

 

    • Augmentation de l’âge légal de 55 à 57, 60, 62, 65……
    • Perte d’environ 20 % du montant des pensions suite aux  dernières réformes
    • Perte de la catégorie « active »

Les carrières et la rémunération :

 

    • PPCR augmentation significative de la durée de carrière pour quelques centimes d’€
    • Suppression des bonifications et donc rallongement des échelons

Ces deux mesures se traduisent par la perte de plus d’une année de salaire sur l’ensemble de la carrière et par un allongement significatif de celle-ci !

    • Suppression des primes Aide-soignant et IDE pour les nouveaux collègues.
    • Blocage du point d’indice : depuis 2003, nous avons perdu 13.7 % de notre pouvoir d’achat par rapport à l’inflation !

 

Le CGOS :

 

    • En 2017, La FHF (Fédération Hospitalière de France) avec le soutien des syndicats réformistes a fait voter malgré l’opposition de la CGT : la suppression des prestations mariage, adoption et des coupons sport, ainsi que la baisse de la prestation décès.
    • Pour 2019 : le projet est de supprimer la prestation départ à la retraite
    • A court terme, il s’agit de supprimer la prestation maladie (compensation en cas de perte de salaire). L’objectif est de transférer cela vers une prévoyance à la charge des agents (pas au même tarif que le CGOS ! ! !).

Formation continue :

  • Elle est aussi visée : seuls les besoins de la direction seront pris en compte au détriment d’un parcours de formation professionnelle personnalisé des agents.
La CGT est une vraie force d’opposition à cette politique mise en œuvre
par le gouvernement et ses soutiens.

Dans les mois à venir, les objectifs du gouvernement sont clairement énoncés :

  • Une nouvelle réforme (à la baisse) des retraites (alors que les régimes arrivent à l’équilibre),  
  • Après celui des cheminots, la fin du statut de la Fonction Public Hospitalière.
  • Remplacement des fonctionnaires par des contractuels, comme l’annonce aujourd’hui Gérald Darmanin !
Il est essentiel de construire un rapport de force qui nous permettra de nous opposer à cette politique et de faire peser nos revendications.

Le 6 décembre   Ne soyez pas résigné.e.s !

Votez CGT et faites voter CGT !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *