Réduction des effectifs de nuit


Nous venons d’apprendre l’intention de l’administration de réduire considérablement (suppression d’une ligne de roulement) le personnel de nuit.

L’extension de la MAS, et le transfert de lit du l’UI et de Mosaïque qui l’accompagne sont les arguments avancés pour justifier cette mesure.

Nous avons rencontré les équipes de nuits pour recueillir leur avis à ce sujet,  les collègues nous ont fait part à juste titre de leur incompréhension et de leurs craintes. Ceci dans un contexte dégradé où les arrêts maladie se multiplient, ou la cohérence professionnelle est mise à mal par des remplacements entre pole de plus en plus fréquents et dans un contexte où l’effectif masculin baisse.

La CGT Mazurelle partage complètement ce constat, nous sommes déjà intervenu auprès du DRH.

La CGT Mazurelle dénonce depuis la reconstruction l’insuffisance de moyen sur la période 18h/00h00. Nous sommes intervenus au sein du CTE et du CHSCT pour cibler cette période à risque, notre constat a été partagé par le président de CME et par la direction. Plusieurs passages à l’acte violents ont malheureusement confirmé notre analyse.

Récemment, par défaut d’une équipe réfèrente en nombre suffisant pour assurer la sécurité des agents et des patients. Nous avons apporté notre soutien au projet d’une équipe soignante de renfort.

Il faut aussi rappeler qu’en diminuant l’effectif de nuit des pôles, on attaque la référence on fait baisser le nombre de soignants qui connaissent et sont connus par les patients.

On attaque les liens qui font le sens et la qualité de notre travail.

Dans ce cadre, comment comprendre cette volonté de baisser l’effectif de nuit, sans avoir mis en place l’équipe de renfort ?  Sans l’avis des instances ? Sans avoir informé les organisations syndicales et ce juste avant l’été ????

La CGT Mazurelle demande à ce qu’un calendrier garantissant la sécurité des agents soit respecté.

Nous demandons l’ajournement de ce projet, la mise en place rapide d’une équipe soignante de renfort et une évaluation de la situation à la rentrée prochaine.

Pour la CGT Mazurelle ne pas respecter ces étapes, c’est mettre en danger les agents et les patients !

Nous nous tenons à votre disposition pour envisager les suites à donner face à cette situation.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *